La reine de la soul fait l’objet d’un film stéréotypé.